Méthodes

Christophe Debray

Conseil en gestion de patrimoine

Accueil     Contact     Questionnaire de profil de risque     Consulter vos comptes

Enregistré à l’Orias sous le numéro 08039930 - www.orias.fr - en qualité de Conseil en investissements financiers, Société de courtage d’assurance,

Courtier en opérations de banque et services de paiement. Agent immobilier - carte T n°1999. Activité de démarchage bancaire et financier.

© 2018 Christophe Debray

Menu principal

Services & produits

Présentation

Relations clients

Méthodes

Tout le site

Accès direct

Stratégie patrimoniale

Optimiser l’organisation de votre patrimoine

Investir sur les marchés financiers

Investir dans des biens immobiliers

Devenir client

Contact

Coordonnées

Envoyer un e-mail

Formulaire de contact

Tél. 01 39 43 53 45

78150 - Le Chesnay

SERVICES & PRODUITS         PRÉSENTATION         RELATION CLIENT         MÉTHODES         TOUT LE SITE

Marchés financiers

et gestion de portefeuille - 1 sur 7




Mon approche vise à maximiser le rendement de vos investissements, tout en respectant les limites, que vous donnez lors de la définition de votre profil de risque.


La méthode la plus efficace consiste à rechercher en priorité la protection du capital et dans un second temps, une rentabilité raisonnable et surtout régulière.


Mes processus de maîtrise des risques sont en grande partie issus de 15 ans d'expérience opérationnelle, mais aussi de recherche et développement dans des établissements financiers qui ont démontré leur excellence dans ce domaine, principalement chez Euler-Hermes, le leader mondial de l'assurance-crédit.


L'assurance-crédit est un métier peu connu, qui combine des techniques issues de la banque, de l'assurance et d'autres qui lui sont spécifiques, compte tenu des contraintes exceptionnellement dures qu'il impose.

L'assureur-crédit ne gère pas le risque pour le compte de ses clients, comme une société de gestion ; il le prend en charge et supporte les pertes en cas d'erreur. On n'explique pas au client pourquoi il a perdu de l'argent ; on lui rembourse le montant de la perte. Pour rester rentable, un assureur-crédit doit prévoir et évaluer l'impact des évolutions économiques sur les entreprises au moins 9 mois à l'avance, avec une marge d'erreur inférieure à 3%, ce qui exige une grande précision.



1 - Les fondamentaux



Seule la prise de risque est rémunérée


La production de richesses vient du travail. Investir, c'est transformer de l'argent en outils de travail et donc avoir droit à une part de ce qu'ils permettent de produire. C'est aussi prendre le risque que ces outils soient décevants, mal utilisés  et ne donnent pas les résultats attendus :





Même les placements les plus sûrs comportent tout de même un risque. Ceux qui pèsent aujourd'hui sur les fonds Euros - endettement des États, inflation - en donnent un bon exemple.



Des marchés de professionnels


Les marchés financiers rémunèrent la prise de risque à un niveau satisfaisant à conditions de la gérer avec des méthodes professionnelles. En effet, 90% des volumes sur marchés financiers sont gérés par des sociétés de gestion et les 50 plus grandes au niveau mondial représentent environ la moitié des marchés.


D'autre part, ils sont soumis à des variations brutales, dues aux changements de perspectives sur la rentabilité future des investissements, pas toujours prévisibles, donc  auxquelles il faut être en permanence préparé. La capacité à bien absorber ces variations est la clef de la rentabilité d'un portefeuille.



Pour obtenir du rendement, il faut rendre le portefeuille très rigide à la baisse :


C'est le 1er niveau de sécurité, une démarche passive, qui permet à votre portefeuille de limiter les pertes quoi qu'il arrive. Le niveau de pertes maximum peut être déterminé à l'avance.


C'est le 2ème niveau de sécurité, une démarche active pour réduire l'exposition lorsque les risques augmentent.


Les portefeuilles sont conçus pour pouvoir être modifiés, afin de profiter des variations des marchés ; notamment garder des réserves pour pouvoir acheter lorsque les prix ont fortement baissé.


Les portefeuilles sont construits de manière à profiter des mouvements de marché, sans spéculer : ne pas chercher les meilleurs placements, ce qui est très aléatoire et donc dangereux, mais simplement éviter les plus mauvais, ce qui est nettement plus efficace.




L’utilité des marchés financiers. >>>

Détail de chaque point >>>

Haut de page

Page suivante : Construire des portefeuilles robustes