Méthodes

Christophe Debray

Conseil en gestion de patrimoine

Accueil     Contact     Questionnaire de profil de risque     Consulter vos comptes

Enregistré à l’Orias sous le numéro 08039930 - www.orias.fr - en qualité de Conseil en investissements financiers, Société de courtage d’assurance,

Courtier en opérations de banque et services de paiement. Agent immobilier - carte T n°1999. Activité de démarchage bancaire et financier.

© 2017 Christophe Debray

Menu principal

Services & produits

Présentation

Relations clients

Méthodes

Tout le site

Accès direct

Stratégie patrimoniale

Optimiser l’organisation de votre patrimoine

Investir sur les marchés financiers

Investir dans des biens immobiliers

Devenir client

Contact

Coordonnées

Envoyer un e-mail

Formulaire de contact

Tél. 01 39 43 53 45

78150 - Le Chesnay

SERVICES & PRODUITS         PRÉSENTATION         RELATION CLIENT         MÉTHODES         TOUT LE SITE

1 - Les fondamentaux

2 - Des portefeuilles robustes

3 - Surveiller les marchés

4 - Adapter l’exposition

5 - Diversifier par soustraction

6 - Conserver un esprit critique


Utilité des marchés financiers

Marchés financiers et gestion de portefeuille - 6 sur 7



Conserver un esprit critique



L'économie et la finance sont en partie des techniques et en partie des sciences humaines.


L'imbrication des deux donne une réalité très complexe, qu'il est aujourd'hui impossible d'appréhender en totalité.


Une des erreurs les plus fréquentes consiste à penser qu'on comprend tout et donc à avoir des convictions, à essayer de prévoir l'évolution des marchés. C'est souvent la preuve d'un manque de maturité dans l'approche des marchés financiers.

Les modes, qui lors de chaque période de bulle, d'euphorie ou de dépression amplifient l'ambiance du moment, sont propices à ce type d'erreur.


Notamment les modèles mathématiques ne sont souvent qu'un paravent qui permet de se rassurer. Ils sont bien sûr utiles, voire indispensables, mais également très insuffisants. La plupart des questions économiques sont trop complexes pour être abordées ainsi et les modèles montrent rapidement leurs limites. Dans l'industrie on peut casser 1.000 fois une pièce pour avoir une idée assez précise de sa résistance. En économie ce n'est pas souvent possible. On travaille sur de petites séries d'évènements qui se ressemblent mais présentent des différences.


Il faut toujours prévoir que les événements peuvent évoluer différemment de ce qu'on pense, de ce que l'expérience nous a appris et donc protéger systématiquement votre portefeuille contre les évolutions indésirables.


Par exemple, on observe des cycles boursiers de manière empirique, les ignorer serait inconscient. Cependant chaque événement est la conséquence d'un événement antérieur. Il faut donc à la fois tenir compte des cycles et ne pas trop s'y fier sans comprendre ce qui se passe réellement.


Pour travailler avec cette incertitude, des méthodes existent, anciennes et qui ont fait leurs preuves. Elles sont souvent issues de métiers et d'expériences éloignés de la finance, mais qui travaillent dans un environnement dont les contraintes sont  similaires à celles des marchés financiers. Savoir les utiliser est une des clefs de l'efficacité.

Haut de page

Page suivante : L’utilité des marchés financiers