Méthodes

Christophe Debray

Conseil en gestion de patrimoine

Accueil     Contact     Questionnaire de profil de risque     Consulter vos comptes

Enregistré à l’Orias sous le numéro 08039930 - www.orias.fr - en qualité de Conseil en investissements financiers, Société de courtage d’assurance,

Courtier en opérations de banque et services de paiement. Agent immobilier - carte T n°1999. Activité de démarchage bancaire et financier.

© 2017 Christophe Debray

Menu principal

Services & produits

Présentation

Relations clients

Méthodes

Tout le site

Accès direct

Stratégie patrimoniale

Optimiser l’organisation de votre patrimoine

Investir sur les marchés financiers

Investir dans des biens immobiliers

Devenir client

Contact

Coordonnées

Envoyer un e-mail

Formulaire de contact

Tél. 01 39 43 53 45

78150 - Le Chesnay

SERVICES & PRODUITS         PRÉSENTATION         RELATION CLIENT         MÉTHODES         TOUT LE SITE

Prévoyance




La prévoyance est la couverture des conséquences financières :

- De l'incapacité : arrêt de travail temporaire pour raisons médicales.

- De l'invalidité : arrêt de travail ou réduction de capacités professionnelles définitifs, pour raisons médicales.

- Du décès.


La prévoyance n'a pas pour objet de vous enrichir, mais de vous éviter de vous retrouver - vous ou vos proches - dans une situation financière critique.


Vérifier vos couvertures avec rigueur, avant de parler d’investissement , est une question de respect et d'honnêteté envers vous.




Éviter les 7 erreurs les plus fréquentes


Ne couvrir que les conséquences de l'accident et oublier la maladie. Les garanties en cas d'accident sont moins onéreuses que les garanties en cas de maladie. Parfois certains assureurs ne proposent pas les garanties maladie, pour réduire les tarifs et vendre plus facilement.


Ne couvrir que les conséquences du décès et oublier l'invalidité.  Les garanties décès sont plus rentables pour la plupart des assureurs. D'où une tendance à pousser la vente des garanties décès et à ne pas proposer de couvertures invalidité.


En cas d'invalidité, garantir la perte de revenus pendant la période d'activité professionnelle,  jusqu'à 60 ou 65 ans et oublier de couvrir la perte de revenus pendant la période de retraite. Lorsqu'une personne est en invalidité, elle n'a plus de revenus professionnels, donc elle ne cotise plus pour acquérir des droits à la retraite. L'oublier est selon mon expérience, l'erreur la plus répandue, à tel point que beaucoup de contrats ne prévoient simplement pas de solution pour couvrir la perte de revenus pendant la période de retraite. Avec  de tels contrats, vous risquez en cas d'invalidité, de vous retrouver pratiquement sans revenus après 65 ans.


Rester sans garanties en raison d'un problème médical. Beaucoup de personnes ont un problème médical, qui les empêche de s'assurer. Il est néanmoins possible d'utiliser des garanties collectives, pour lesquelles les sélections médicales individuelles sont interdites. Il existe de nombreuses techniques qui permettent de vous garantir, en fonction de votre situation patrimoniale personnelle, de votre statut professionnel et de vos garanties actuelles.


Ne pas faire la différence entre des garanties forfaitaires et indémnitaires. Dans certains cas assez fréquents pour les chefs d'entreprise ou les professions libérales, cette erreur peut rendre le contrat totalement inefficace. Vous ne serez simplement pas indemnisé. Les garanties indémnitaires, les moins solides, mais pas nécessairement les moins chères, sont devenues les plus courantes sur le marché.


S'assurer auprès d'un assureur organisé pour que le contrat ne fonctionne pas au moment du sinistre. Attention notamment aux sélections médicales qui n'engagent pas définitivement l'assureur ou qui peuvent être remises en cause lorsque les associations d'assurés sont - volontairement - petites.


Se passer d'assurance, suite à une mauvaise appréciation du risque. On peut bien entendu envisager d'être son propre assureur, si le patrimoine est conséquent. Cependant une invalidité qui empêche d'avoir des revenus professionnels pendant quelques dizaines d'années peut rapidement coûter plusieurs millions d'Euros. Le prix d'une assurance est bien souvent très inférieur à ce que coûte l'immobilisation de capitaux à titre de sécurité.


Haut de page

Page suivante : Investissements immobiliers