Relation client

Christophe Debray

Conseil en gestion de patrimoine

Accueil     Contact     Questionnaire de profil de risque     Consulter vos comptes

Enregistré à l’Orias sous le numéro 08039930 - www.orias.fr - en qualité de Conseil en investissements financiers, Société de courtage d’assurance,

Courtier en opérations de banque et services de paiement. Agent immobilier - carte T n°1999. Activité de démarchage bancaire et financier.

© 2017 Christophe Debray

Menu principal

Services & produits

Présentation

Relations clients

Méthodes

Tout le site

Accès direct

Stratégie patrimoniale

Optimiser l’organisation de votre patrimoine

Investir sur les marchés financiers

Investir dans des biens immobiliers

Devenir client

Contact

Coordonnées

Envoyer un e-mail

Formulaire de contact

Tél. 01 39 43 53 45

78150 - Le Chesnay

SERVICES & PRODUITS         PRÉSENTATION         RELATION CLIENT         MÉTHODES         TOUT LE SITE

Haut de page

Page suivante : Devenir client

Comment sommes nous-rémunérés ?




La réglementation de notre profession nous oblige à être transparent sur notre rémunération, lorsque le client le demande. C'est une excellente mesure et je préfère anticiper vos questions.


Comme pour vos autres prestataires de services, vous devez savoir comment votre Conseiller en gestion de patrimoine est rémunéré et à quoi servent les frais.


Nous ne sommes pas libres de la façon dont nous sommes rémunérés. Si je le pouvais, je proposerai le système américain ou suisse qui sont à mon avis préférables, mais ce n’est pas possible. Les taux et le mode de rémunération qui nous est appliqué est similaire à celui des banques. Nous avons néanmoins un certain degré de liberté, notamment sur les frais d’entrée et les honoraires.


Nous sommes donc un peu moins chers que nos concurrents bancaires. La concurrence ne se fait pas sur les tarifs, mais sur les prestations qu’on vous délivre, sur les frais supplémentaires notamment de mandats de gestion, et surtout sur la gestion des risques.


Le mode de rémunération est adapté pour orienter l'activité vers la production de valeur ajoutée pour les clients, et donc faire converger vos intérêts avec ceux du cabinet :


1 - Distinguer chaque service pour ne rémunérer que les prestations dont vous avez besoin.


2 - Lier la rémunération du suivi de vos investissements à leur protection et à leur progression.



En bas de page vous trouverez des éléments de comparaison sur le coût de nos prestations. >>>



Remarque importante :

Les tarifs ci-contre sont donnés à titre indicatif et ne concernent que les opérations avec les particuliers ; ils sont non contractuels et révisables sans préavis.

Seuls les "Lettres de mission" établies et signées d'un commun accord avec les clients et les documents de souscription de chaque produit, engagent le cabinet.



Bilan patrimonial


Le 1er entretien et le bilan patrimonial ne sont jamais facturés, ce sont des préalables à toute entrée en relation.



Conseil en organisation patrimoniale


Lorsque la démarche d’organisation patrimoniale prépare des placements, je considère qu’il s’agit de votre part d’un appel d’offre auquel vous me donnez la possibilité de répondre. Il n’y a en principe pas d’honoraires.

Ce n’est pas non plus une prestation gratuite, parce que je ne suis pas tenu de l’accepter.


Lorsqu’il s’agit d’une mission de conseil qui ne prépare pas un investissement, je vous propose une lettre de mission sur la base d'une évaluation du nombre d'heures nécessaires. Le prix de l’heure est basé sur celui d’un médecin conventionné en secteur 1. L’ensemble est forfaitisé et peut se diviser en plusieurs modules, de manière que vous soyez certain du budget et que votre engagement soit limité au départ.



Conseil en investissements financiers


En France, le suivi des investissements est rémunéré par la rétrocession aux conseillers d'une partie des frais de gestion des produits, ce qui présente 2 avantages pour les clients :


1 -  La rémunération est liée à l'évolution de vos placements, à la hausse comme à la baisse.


2 -  La rémunération de tous les intervenants est incluse dans les frais qui sont annoncés.

 

Vous pouvez donc bien évaluer la performance d'ensemble du système que vous avez choisi.


De tous les frais sur les produits de placements financiers (assurance-vie, comptes titres, PEA, contrats retraite, OPC) environ 40% sont rétrocédés au conseiller - réseaux bancaires, distributeur par Internet, conseillers en investissements financiers.


Les frais des produits des banques et des assureurs avec lesquels je travaille sont dans les normes du marché. Ils figurent sur les conditions générales des produits.


Il est très important que la rémunération du suivi évolue comme vos investissements à la hausse et aussi à la baisse. Protéger et développer les portefeuilles des clients est beaucoup plus rentable à moyen terme, pour les clients, pour le conseiller indépendant et pour les banques et assureurs partenaires. Ce modèle de rémunération demande un suivi efficace des investissements et donc une expertise dans ce domaine.


Les frais d’entrée sur les contrats d’assurance-vie, de capitalisation et les comptes titres : Le cabinet ne prends pas de frais d’entrée sur les placements financiers en plus de la part des assureurs ou des banques, qui est de l’ordre de 0% à 0,5%, suivant les produits. Donc les frais d’entrée vont de 0% à 0,5% maximum.


Les arbitrages : Le cabinet ne prend pas de frais d’arbitrage sur les contrats d’assurance-vie et de capitalisation ou de frais de transaction sur les comptes titres en plus du minimum retenu par les assureurs ou les banques. La plupart des contrats d'assurance-vie, de capitalisation et des comptes titres affichent des frais d'arbitrages de l'ordre de 1%, dont une partie pour le conseiller. Les frais d'arbitrage réels sont donc inférieurs à ceux affichés dans les conditions des produits. Également de nombreux contrats d’assurance vie prévoient un ou deux arbitrages gratuits par an et / ou limitent les frais d’arbitrage à quelques Euros par opération.


Les mandats :  Lorsque le client choisit ce mode de gestion, les frais sont de 0,32% à 1,9% des montants sous gestion, prélevés par la société de gestion, suivant la société de gestion et le type de mandat. Environ la moitié est rétrocédée au cabinet, qui a un rôle de conseil auprès des clients et de contrôle de la qualité de la prestation et de méthodes utilisées par le gestionnaire. Le cabinet peut vous conseiller de changer de mandat, de passer à un autre mode de gestion plus efficace ou de changer de société de gestion. La réglementation prévoit qu’il n’y aura plus de rétrocession sur les OPC en gestion sous mandat, à partir de 2017, ce qui est une très bonne chose.


Les frais d’entrée sur les FCPI et les FIP : La réglementation interdit les rémunérations sur les encours des FCPI et des FIP, parce que ce sont des produits bloqués sur 6 ou 8 ans et qui donc ne demandent pas de suivi. Les frais d’entrée sont de 2% au total (en général 1,5% pour le cabinet et 0,5% pour la société de gestion). Il s’agit de petites opérations de 10.000 € à 15.000 € en raison des plafonds fiscaux et il n’y a pas d’autre rémunération possible que les frais d’entrée.


Pour les SCPI, la société de gestion verse au cabinet de 5% à 6% du prix de vente, une seule fois. La rémunération du cabinet n’a pas d’incidence sur le prix de souscription des parts par le client.



Conseil en investissements immobiliers


Le Promoteur verse au cabinet en général 5% à 7% du prix de vente hors taxes une seule fois.


C'est un mode de rémunération et un montant habituel pour les agents immobiliers.


Pour les crédits immobiliers, la rémunération du cabinet est de 0,5% à 1% suivant les montants, une seule fois.

Cette rémunération versée par la banque est neutre pour les clients.


Pour les SCPI, la société de gestion verse au cabinet de 5% à 6% du prix de vente, une seule fois.


Vous êtes informé au cas par cas, pour chaque opération.



Prévoyance


Les assureurs versent au courtier une rémunération égale à :


- Pour certains produits : 30% de la prime de la 1ère année et 10% des primes les années suivantes.


- Pour d'autres produits : 15% des primes de chaque année.


Vous êtes informé avant toute souscription.





Éléments de comparaison :



Le chiffre d'affaires des cabinets de conseil en gestion de patrimoine se répartit en :

(Source Étude Aprédia "Le livre blanc 2011")




Nos prestations sont nettement moins chères que celles des banques privées, parce que nous produisons plus de valeur ajouté.


Dans la finance il n’y a pas de matière première, que du travail intellectuel et de l’informatique. Notre rémunération est indexée sur le patrimoine que nos clients nous confient, pas sur le nombre d’heures travaillées. Par conséquent, le travail qualifié produit beaucoup plus de valeur ajoutée que celui qui l’est moins. Plus concrètement, lorsque vos investissements progressent de 20% en passant les crises de 2007 - 2009 et de 2011, notre chiffre d’affaires a progressé de 20%. Globalement les banques privées européennes ont depuis 2007 fait perdre de l’argent à leurs clients investisseurs et ont perdu environ 29% de leur chiffre d’affaires de manière durable. La performance des investissements des clients (hors nouveaux versements) a été de 0,23% de 2007 à 2014, soit une performance de 0,034% par an pendant 7 ans - (source rapport McKinsey annuel sur les banques privées en Europe, disponible sur son site web - Wealth management survey d’octobre 2014 et Global private banking survey de juillet 2013). Également notre niveau d’informatisation est supérieur à ce qui est l’ordinaire dans le secteur bancaire.


Les distributeurs par Internet pratiquent des frais à peu près au niveau des nôtres, mais n’offrent pas des produits et des prestations de même niveau. A prestation comparables ils sont nettement plus chers. Ils s’adressent à une clientèle différente, avec des portefeuilles en moyenne 10 à 20 fois plus petits, ce qui augmente considérablement la part des frais consacrée aux opérations administratives.